1

Jésus et ses disciples dans le jardin

illustrations_Marie_Pierre_marionnetteev115Jésus avait pris le repas du soir avec ses disciples. Cela avait été un beau moment, mais tous étaient tristes. Jésus leur avait dit « Bientôt je vais mourir ».  Les disciples de Jésus ne voulaient pas croire cela, ils étaient désespérés et épuisés… par Laurence Hahn.

 

Texte de référence : Luc 22, 39-46

Matériel :

  •  des figurines, soit cartonnées, soit réalisées au préalable avec du tissu
  • des foulards ou tissus : marron, vert, noir,
  • des cailloux  rouges (on peut peindre des galets en rouge)
  • une grande bougie
  • des petites bougies, en nombre suffisant pour les participants

Narration :

Jésus avait pris le repas du soir avec ses disciples. Ça avait été un beau moment, mais tous étaient tristes.
Jésus leur avait dit: « Bientôt, je vais mourir. »
Les disciples de Jésus ne voulaient pas croire cela, ils étaient désespérés, et épuisés…
Jésus aussi était triste et fatigué. Alors, il alla avec eux dans un parc (tissu marron).
Il y avait là-bas quelques oliviers (tissus verts qui représentent les arbres).
Ici, tout était paisible.
Jésus et ses disciples se promenèrent un petit moment, puis les disciples se cherchèrent une place où s’installer, pour se reposer un petit peu. (Installer deux ou trois figurines près d’un arbre).
Jésus resta un moment avec ses amis. « Nous sommes tous tristes, dit-il. Moi je voudrais maintenant parler avec mon Père des cieux. Je vais un peu plus loin. Je vous en prie, priez aussi pour moi, pensez très fort à moi. Vous n’êtes pas les seuls à avoir peur. Moi aussi j’ai peur! »

(Chant par exemple Arc en Ciel 609, ou bien Taizé « Bleibet hier und wachet mit mir »…)

Jésus alla un peu plus loin, jusqu’à ce qu’il ait trouvé un lieu où il pouvait être tout seul. Il ressentit une grande peur. La peur l’enveloppa comme une grande cape noire. (Jésus va plus loin, l’agenouiller puis l’envelopper dans un tissu noir).
Il pria Dieu: « Seigneur, je t’en prie, aide-moi. J’ai tellement peur. Je ne sais pas ce qui va m’arriver, si j’arriverai à supporter ce que tu me réserves. Je préfèrerais tout de même échapper à ces heures terribles. Mais je t’en prie, aide-moi. »
Jésus transpirait de peur, sa sueur devenait comme des gouttes de sang qui tombaient à terre.
(Mettre des cailloux de verre rouge par terre).
Vous avez entendu que Jésus avait très peur. Il n’avait qu’une envie: c’était de partir en courant.

  • Je vous invite maintenant à écrire sur un bout de papier de quoi vous avez peur (une peur que vous avez ressentie un jour, ou bien une peur que vous avez encore aujourd’hui.)
    Papier personnel, non lu en groupe.
  • Vous poserez ce papier dans le jardin des oliviers, à côté de la peur de Jésus.

Au milieu de sa peur, Jésus vit quelque chose de clair, de beau, qui lui redonna courage. Est-ce que c’était un ange? (Installer un cierge allumé près de Jésus)
Alors Jésus sentit qu’il n’était pas seul. « Quelqu’un est avec moi, qui me donne du courage, qui me rend mes forces ».
Il se leva et retourna auprès de ses amis.
Et là, que vit-il? Il leur avait pourtant dit de rester éveillés et de prier. Mais les disciples s’étaient endormis. Ils étaient tellement tristes qu’ils n’arrivaient même plus à garder les yeux ouverts.
Jésus les réveilla. « Venez avec moi leur dit-il. Priez, Dieu est proche de vous. N’oubliez pas cela lorsque vous aurez peur. »

Voilà pour chacun une petite bougie: vous pouvez l’installer sur ou à côté de votre papier. Vous l’emmènerez chez vous et chaque fois qu’une peur ne voudra pas partir, vous pourrez l’allumer. Elle pourra peut-être vous réconforter.

Crédits  Laurence Hahn (UEPAL), Point KT