Point KT

De Ruth à Jésus : une histoire de migrants et d’accueil

image_pdfimage_print

De Ruth à Jésus : une histoire de migrants et d’accueil.
Spectacle pour Noël de la pasteure Virginie Moyat, en deux scènes. 

 

 

SCENE 1

 Un conteur juif du 4e siècle avant notre ère raconte :

Voix off 1 : L’histoire se situe au temps des Juges. Il y avait une grande famine à Bethléem. Un couple fuit au pays voisin de Moab pour survivre, lui s’appelle Elimelek, elle Noémi. Ils ont deux fils qui se marient avec deux Moabites : Orpa et Ruth. Mais le père et ses deux fils meurent.

Scène sombre, fond triste avec des arbres morts. Une femme devant, triste et pliée sous le poids de la tristesse (Noémi)

Noémi désire rentrer au pays et demande à ses belles filles de retourner chez elles. Mais Ruth ne veut pas quitter Noémi : « Partout où tu iras, j’irai, lui dit-elle. Ton peuple sera mon peuple. Ton Dieu sera mon Dieu. »

Noémi (ferme et debout) et Ruth (arrive et n’est pas d’accord) se parlent et Ruth dit la phrase « Partout où tu iras, j’irai, lui dit-elle. Ton peuple sera mon peuple. Ton Dieu sera mon Dieu. »

Fond plus clair, désert à traverser

Musique montrant la longue marche

Elles arrivent toutes les deux à Bethléem au temps de la moisson d’orge. La coutume veut que les étrangers, les veuves et les pauvres puissent glaner derrière les moissonneurs. Ruth rentre sans le savoir dans le champ de Booz, parent d’Elimelek, son beau-père. Apprenant qui elle est, Booz demande à ses serviteurs de bien la traiter.

Ruth glane, d’autres femmes glanent autour d’elle

Fond : tableau de la scène de moisson, lumineux

Noémi fait à Ruth cette suggestion : Booz pourrait l’épouser. En effet, la loi d’Israël prévoit que si un homme meurt sans avoir d’enfants, un de ses parents doit épouser sa veuve pour lui assurer une descendance. Ce parent s’appelle le Racheteur. Noémi invite Ruth à se rendre, le soir venu, dans le champ de Booz, et à s’étendre à ses pieds lorsqu’il sera endormi.

Booz dort appuyé sur un arbre, Ruth s’allonge et dort à ses pieds.

Fond : tableau de Booz

Silence un peu long

Au cours de la nuit, Booz se réveille : « Qui est là ?, dit-il. C’est moi, Ruth, sois mon Racheteur ! »

(Dialogue entre Booz et Ruth)

Booz épouse Ruth.

Scène de mariage, joyeux : musique, fleurs, danse, clochettes,…

Ils ont un fils qu’on appella Oved et qui sera le père de Jessé.

Puis Ruth et Booz viennent présenter leur bébé Oved à l’assemblée (nous) comme lors d’un baptême

SCENE 2

Salle sombre, Luc installé à une table, plume à la main

Autre voix off 2 :

Plus tard, bien plus tard, au 1er siècle de notre ère, un homme appelé Luc va écrire la naissance de Jésus. Voici ce qu’il écrit :

Enfants disent par cœur, l’un après l’autre

A : En ce temps-là, l’empereur Auguste donna l’ordre de recenser tous les habitants de l’empire romain. Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie.

B : Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d’origine.

C : Joseph lui aussi partit de Nazareth, en Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, où est né le roi David. Il alla s’y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.

Marie enceinte et Joseph marchent et arrivent à Bethléem, fatigués

D : Pendant qu’ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva.

E: Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l’enveloppa d’une couverture et le coucha dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’abri destiné aux voyageurs.

Scène de Marie, Joseph et un bébé : scène lumineuse

F : Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau.

Scène de bergers dans une nuit étoilé (fond) : sombre

G : Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur.

Scène lumineuse

Un ange ( H )  apparaît et leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous apporte une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup le peuple : cette nuit, dans la ville de David, est né, pour vous, un Sauveur ; c’est le Christ, le Seigneur. Et voici comment vous allez le reconnaître : vous trouverez un petit enfant enveloppé d’une couverture et couché dans une mangeoire. »

I : Tout à coup, il y eut avec l’ange une troupe nombreuse d’anges du ciel, qui louaient Dieu en disant :

Chant des enfants : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre pour ceux qu’il aime ! » avec la musique

J : Les bergers se dirent les uns aux autres : « Allons donc jusqu’à Bethléem : il faut que nous voyions ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. »

K : Ils se dépêchèrent d’y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la mangeoire.

Scène de Marie, Joseph, bébé, bergers qui parlent

L : Quand ils le virent, ils racontèrent ce que l’ange leur avait dit au sujet de ce petit enfant.

M : Tous ceux qui entendirent les bergers furent étonnés de ce qu’ils leur disaient.

N : Quant à Marie, elle gardait tout cela dans sa mémoire et y réfléchissait profondément.

O : Puis les bergers prirent le chemin du retour. Ils célébraient la grandeur de Dieu et le louaient pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, car tout s’était passé comme l’ange le leur avait annoncé.

Les bergers partent tout joyeux, en sautillant de joie

Marie, Joseph et Jésus partent aussi

Luc dit et écrit : Le huitième jour après la naissance, le moment vint de circoncire l’enfant ; on lui donna le nom de Jésus, nom que l’ange avait indiqué avant que sa mère devienne enceinte.

Luc dit et écrit : Jésus est le fils de Joseph. Joseph est le fils de Héli, qui était le fils de Matthat, qui était le fils de Lévi, qui était fils de Melchi, qui était fils de Jannaï, qui était fils de Joseph, qui était fils de Mattatias, (…) fils de Natan, fils de David, fils de Jessé, fils d’Obed, fils de Booz.

Lire le texte en diminuant le volume de la voix, jusqu’à ce qu’on ne l’entende plus, puis la voix revient de plus en plus fort puis s’éteint à nouveau

Scène d’un homme fatigué penché sur sa table qui écrit

Fond : tableau de Booz (le même) 

Retour de tous autour du vieux Luc qui écrit et qui fatigue : ils le regardent écrire

V : Et depuis ce temps-là, on la raconte cette histoire de générations en générations. Jésus est né, un Sauveur nous est né et on raconte que son père descend d’une étrangère, une Moabite, qui a tout quitté pour suivre le Dieu de sa belle-mère. Elle a été courageuse, elle a donné vie, et d’elle vient celui qui sera notre Sauveur.

Crédits : Virginie Moyat, (EPUdF ), Point KT, Pixabay