Point KT

Nathanaël a cinq pains et deux poissons d’après Luc 9 /10-17 et Jean 6 /1-14

image_pdfimage_print

Formatrice en figurines bibliques, Marthe imagine ses tableaux en créant de petites narrations. La multiplication des pains et des poissons en est un exemple. Le dialogue est simple, il peut tout aussi bien être utilisé pour une saynète jouée par des enfants. Une belle leçon de partage !

 

 

 

 

Premier tableau :

Un garçon, assis, joue avec un petit bateau, une femme avec une cruche arrive
– Je m’appelle Nathanaël, à ma naissance mon père, Simon le pêcheur, a dit que j’étais un cadeau de Dieu….
– Nathanaël ! Écoute ! Jésus est venu là-bas, sur la colline ! Ton père est sûrement avec lui, va lui apporter à manger, j’ai justement fait le poisson qu’il aime tant !…
– Pourquoi ? Il nous a abandonnés…
– Abandonnés ? Je comprends, tes copains le disent, et même moi, au début je l’ai pensé. Mais Simon, ton père n’est pas comme ça, tu peux compter sur lui, il est solide comme un roc ! Jésus, lui, l’appelle Pierre ! Un jour tu comprendras…Va, tu pourras manger avec ton père, j’ai mis assez de pain et de poisson pour vous deux, va….

Deuxième tableau :

La colline, Jésus et quelques disciples, la foule – Nathanaël au bord de la scène raconte
– Ce n’était pas difficile de les trouver, mais où est papa ? C’est lui qui m’a vu et est venu me chercher.
– Nathanaël ! Comme je suis content de te voir ! Et qu’apportes-tu dans ton panier ? Oh ! Mais c’est vrai que j’ai une faim de loup ! Il faut vraiment que…viens avec moi !
– Il m’a emmené vers le haut de la colline, là où était Jésus. Son frère, oncle André était là aussi. Papa s’est approché de Jésus et lui a dit :
– Maître, il se fait tard, renvoie les gens pour qu’ils puissent s’acheter à manger dans les villages !
– Donnez leur vous-même à manger ! Et, se tournant vers un autre Jésus a demandé : Philippe, où pourrions-nous acheter de quoi leur donner à manger à tous ?
– Maître, même avec 200 pièces d’argent, le salaire de 200 jours de travail, nous n’aurions pas assez pour que chacun reçoive un petit morceau de pain…
– Alors oncle André a regardé papa et a dit à Jésus : il y a là un garçon avec 5 pains et 2 poissons, mais qu’est-ce pour autant de personnes ? Il y a environ 5000 hommes !

Troisième tableau :


– Jésus s’est approché en disant « faites les s’asseoir ». Il a pris le pain, a dit la prière de merci pour le repas et a donné le pain à ses disciples pour le partager. Puis il a pris aussi le poisson et a fait de même.
– Quand j’avais terminé mon morceau de pain, papa est venu s’asseoir à côté de moi et m’a donné un morceau de son pain, oncle André m’a donné un morceau de son poisson. Puis quelqu’un d’autre encore…
– Quand tous avaient assez mangé, Jésus a dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux que rien ne soit perdu ». Papa a pris mon panier et d’autres disciples en ont pris aussi, ils sont passés entre les gens pour ramasser les morceaux qui restaient puis les ont apportés à Jésus.
– Je les ai comptés, il y en avait douze et tous les douze étaient remplis !

Prières


Prière 1 : Pains 
 

Cinq pains et deux poissons,
Portés dans un panier :
Le repas d’un homme et d’un garçon,
Spontanément donnés,
Multipliés par Sa prière
Ils ont nourri la foule entière…

Certains disent que chacun
Avait de quoi se restaurer.
Mais il a fallu qu’il y en ait un
Qui soit prêt à tout partager.
Un jeune garçon a ouvert son cœur
Et a permis le miracle du Seigneur.

Seigneur, Toi qui veux agir
Avec nos cœurs, avec nos mains,
Toi qui nous laisses choisir,
Qui ne nous impose rien,
Viens emplir d’amour nos cœurs,
Fais de nous Tes serviteurs !

Prière 2 : Combien

Combien de fois ai-je posé cette question !
Combien me faudra-t-il de provisions ?
Combien cela va-t-il me coûter ?
Combien de jours faut-il encore attendre ?
Combien de médicaments faut-il prendre ?
Combien de fois faut-il répéter ?
Et combien la liste pourrait s’allonger !

Et voila que Jésus demande :
« Combien avez-vous de pains ? »

Ne comptez pas ce qui vous manque,
Ce dont vous croyez avoir besoin.
Comptez, ce que vous avez !
Ce qui vous a été donné, sans compter,

Ce que vous avez reçu, sans le mériter,
Ce qui, même en petite quantité
Vous permettra de partage

Crédit : Marthe Balla, Point KT