Point KT

Discours sur la plaine – Notre Terre extraordinaire 3bis

Luc 6, 17-19 + 27-38 « Faites pour les autres tout ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous » v.31 Objectifs de la séquences Ecouter ces paroles et comprendre l’élan qui les habite Donner le goût du respect inconditionnel, des autres, de la nature et de soi Susciter une réflexion sur le caractère absolu … Lire la suite

Notre Terre extraordinaire

Parcours pour l’éveil à la foi, le culte de l’enfance, les familles   Montagnes, plaines, forêts, lacs et rivières, déserts et jardins  Voici six milieux de vie, six biotopes de notre terre Partons à la découverte de ces espaces avec six insectes Pour nous émerveiller de cette planète, création du Dieu de Vie Pour explorer … Lire la suite

Sans commune mesure

Sans commune mesure ! (Luc 6, 36-42) Nous avons tous tendance à cataloguer l’autre ou à le placer dans des petites boîtes dont il ne pourrait s’échapper… Cette saynète parodique s’attaque aux normes drastiques que nous appliquons les uns aux autres, sans vraiment chercher à élargir notre regard pour y voir plus clair… Présentation des personnages … Lire la suite

L’homme à la main sèche

 

 

Ce sketch a été joué lors d’un culte sur le thème de la main.

Le message développe le thème de la main, sa fonction, ses gestuelles et interpelle autant les pharisiens que nous-mêmes.

Vous trouverez sur le site une confession des péchés suivie de paroles de pardon sur le thème de la main. cliquer ici

Acteurs : Un lecteur, Jésus, l’homme à la main sèche, pharisien 1, pharisien 2, André, Matthieu, Simon Pierre

Jésus entre à la synagogue et voit un homme à la main desséchée.

Pharisien 1 : Ah, voilà Jésus qui arrive avec ses disciples. Tu crois qu’il va le guérir (en montrant l’homme à la main desséchée) ?
Pharisien 2 : Un jour de sabbat, il n’oserait pas. Il est malade depuis longtemps cet homme et sa maladie ne le met pas en danger de mort.
Pharisien 1 : Moi, je mettrais ma main à couper qu’il va le guérir. Tu sais bien que Jésus ne respecte pas le sabbat de la même manière que nous les pharisiens. Il dit que le sabbat a été fait pour l’homme et non pas l’homme pour le sabbat. Il dit, tu te rends compte, que le Fils de l’homme est maître même du sabbat !

Ils chuchotent entre eux.

André : Regardez cet homme là-bas…
Simon-Pierre : Il a la main desséchée. Il ne peut pas s’en servir. Il ne peut rien prendre dans sa main. Ni les objets, ni sa vie.
Matthieu : Avec la main, je prends et je donne. Avec la main j’invente et je produis, je façonne et je pétris, je dessine et j’écris. Avec la main j’entre en contact avec le monde car je touche les autres, je tends la main, je noue une relation, j’offre mon soutien, je manifeste ma tendresse et mon amour.
André : Mais sa main est desséchée. Peut-être son cœur aussi. Qui sait si cette main desséchée n’est pas le signe qu’il a retiré, repris sa main. Qu’il ne veut pas se brûler les doigts ni se salir les mains. Qu’il s’en lave les mains… Cette main, au lieu de donner a peut-être pris. Cette main au lieu de s’ouvrir s’est peut-être fermée. Cette main au lieu de saluer a peut-être frappé. Cette main au lieu de construire a peut-être détruit ou saccagé.
Simon-Pierre : Jésus ferait bien de ne pas mettre la main dans cette histoire. Les pharisiens le guettent. Ils attendent de voir s’il va lui donner un coup de main. Comment ne le ferait-il pas, lui qui a le cœur sur la main.

Jésus s’adressant au paralysé :

Lève-toi et mets-toi là, au milieu.
Toi aussi tu es important, toi aussi tu dois être au milieu. Tu dois reprendre la main sur ta vie.

Jésus s’adressant aux pharisiens :

Est-il permis le jour du sabbat de faire le bien ?

Simon-Pierre : Est-il permis de faire le bien ?
André : Est-il permis de faire le bien ?
Matthieu : Est-il permis de faire le bien le jour du sabbat ? Est-il permis d’aimer ?

Les pharisiens baissent les yeux et ne disent rien.

Jésus : Étends ta main.

L’homme à la main sèche étend sa main vers Jésus et puis les lève en signe d’adoration.